• Robert Doisneau,photographe renommé et braconnier de l'éphémère!

                        

                                   Découvrez aujourd'hui,Monsieur Robert Doisneau,photographe renommé :

     

                                

                          *  Sa biographie :   

     

            *  1913 : Naissance à Gentilly dans le Val-de-Marne dans une famille bourgeoise

            *  1929 : Diplôme de graveur et de lithographe de l’école Estienne

            *  1930 : Intégration de l’Atelier Ullmann en tant que photographe publicitaire

            *  1931 : Intègre l’atelier d’André Vigneau où il découvrira la Nouvelle Objectivité photographique

            *  1932 : 1er reportage diffusé dans l’Excelsior

            *  1934-39 : Photographe publicitaire chez Renault. Il sera licencié au bout de 5 ans pour absentéisme.

            *  1946 : Intègre l’agence Rapho

            *  1947 : Rencontre Robert Giraud chez l'antiquaire Romi. Début d'une longue amitié et d'une collaboration fructueuse.

            *  1949 : Parution de l’un de ses ouvrages les plus importants, Banlieue de Paris avec des textes de Blaise Cendrars

            *  1949-52 : Photographe pour le Vogue français avant de s’installer comme photographe indépendant.

            *  1956 : Prix Niepce

            *  1960 : Expose individuellement au Musée d'art contemporain de Chicago

            *  1992 : Rétrospective au Musée d'art moderne d'Oxford

            *  1994 : Mort à Montrouge. Enterré à Raizeux (78) aux côtés de sa femme.

     

     

                           

                           *   Son oeuvre :

     

                          Le diplôme de graveur-lithographe en poche, Robert Doisneau est formé à la photographie par André Vigneau. Il devient rapidement photographe indépendant pour l'agence Rapho. Il vend ses clichés à des magazines aussi divers que Le Point, Vogue, La Vie ouvrière... et reçoit le prix Kodak en 1947 et le prix Niepce en 1956. Ce 'braconnier de l'éphémère' est célèbre pour ses clichés d'écoliers et d'individus croisés dans les rues de Paris, tel le couple s'échangeant 'Le Baiser de l'hôtel de ville'.

                                           

     

     

                          Mais ces oeuvres emplies de légèreté et d'humanisme font parfois oublier le caractère révolté du photographe, s'évertuant à traduire par images sa haine de la guerre, ses inquiétudes vis-à-vis du capitalisme et de ses méfaits dans la banlieue. Il a immortalisé Braque, Picasso, Giacometti, Léger, Carné... Une exposition au MOMA de New York en 1951 le consacre au niveau international. Deux films lui rendent hommage : 'Le Paris de Robert Doisneau' de François Porcile en 1973, et 'Bonjour monsieur Doisneau' de Sabine Azéma en 1992.          

     

              

     

                          Robert Doisneau est probablement le photographe français le plus connu dans le monde entier notamment grâce à des photos comme le « Baiser de l'Hôtel de Ville ». Ses photographies noir et blanc des rues de Paris d'après guerre et de sa banlieue ont fait sa renommée...

                          Doisneau est un passant patient qui conserve toujours une certaine distance vis-à-vis de ses sujets. Il guette l'anecdote, la petite histoire. Ses photos sont souvent empreintes d'humour mais également de nostalgie, d'ironie et de tendresse.

                          Il travaillait sur Paris, ses faubourgs et ses habitants  : artisans, bistrots, clochards, gamins des rues, amoureux, bateleurs, etc. Il enregistra pendant près d'un demi-siècle des milliers de portraits du petit peuple de Paris.

                          Il a participé au Groupe des XV aux côtés de René Jacques, de Willy Ronis, de Pierre Jahan, dans les années 1950.      

     

        

                          *  Quelques-unes de ses oeuvres :

     

     

                 *   1950 : Le Baiser de l'Hôtel de ville

                 *   1951 : Rue Mouffetard

                 *   1959 : La récréation, rue Buffon, à Paris

                 *   1971 : Devant la laiterie

     


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :